Un projet de la GRC à Coquitlam perturbe une organisation criminelle familiale

Coquitlam

2017-09-29 10:32 PDT

Dossier nº 2016-2356

Aux termes de la Loi sur les langues officielles, ce bureau n'offre des services au public qu'en anglais. Vous trouverez des renseignements généraux dans les deux langues officielles à cb.grc.ca et à www.grc.ca. La présente page est disponible dans les deux langues du fait qu'elle est également publiée sur le site www.grc.ca.

Under the Official Languages Act, this office provides services to the public in English only. You will find general information in both official languages at bc.rcmp.ca and www.rcmp.ca. This page is available in both English and French because it is also posted on bc.rcmp.ca.

En février 2016, l’équipe Drogues et crime organisé du détachement de la GRC de Coquitlam a amorcé une enquête sur des activités présumées de trafic de drogue. Cette enquête est éventuellement devenue ENightlife , un projet de 17 mois qui a mené à 58 accusations contre 11 personnes; à la saisie d’armes à feu, de drogues, de voitures de luxe et de devises; et à la perturbation d’une organisation criminelle de Coquitlam spécialisée dans le trafic de fentanyl et fondée largement sur des liens familiaux.

Coquitlam est l’une des collectivités les plus sécuritaires de la région métropolitaine de Vancouver. Cependant, aucune collectivité n’est à l’abri des crimes associés à la drogue, a expliqué l’inspecteur Bryon Massie, du détachement de la GRC de Coquitlam. Le succès d’ENightlife illustre bien les résultats de la collaboration entre les citoyens, les services de police locaux et les organismes policiers : nous créons ensemble des collectivités plus sécuritaires.

Les 11 accusés ont entre 19 et 69 ans et incluent quatre individus représentant trois générations d’une famille de Coquitlam, de même qu’un père et son fils de Langley. Le chef présumé du groupe, Andrew Leach, 34 ans, de Coquitlam, doit répondre à 20 chefs d’accusation, y compris avoir été à la tête d’une organisation criminelle, complot en vue de se livrer au trafic de drogue et 14 infractions relatives aux armes à feu. Les accusations portées contre les autres accusés incluent l’appartenance à une organisation criminelle, le trafic d’une substance réglementée et 25 infractions relatives aux armes à feu.

Ces accusations et ces saisies constituent un jalon important pour tous ceux et celles qui ont contribué à ENightlife et offrent un excellent exemple de la façon dont les services de police intégrés devraient fonctionner, a affirmé l’inspecteur Massie. Plus important encore, ce sont d’excellentes nouvelles pour chacune des collectivités qui ont été touchées par ces individus et leurs activités.


Le projet ENightlife a vu le jour lorsque l’équipe Drogues et crime organisé du détachement de la GRC de Coquitlam a ciblé une organisation criminelle présumée faisant le trafic de drogues légales et illicites, dont le fentanyl, l’alprazolam (Xanax), la cocaïne, la méthamphétamine, l’héroïne et la MDMA (ecstasy). L’Unité mixte d’enquête sur le crime organisé a participé à l’enquête par l’entremise de la Priorité tactique provinciale en matière d’application de la loi, un processus de ciblage prédictif intégrant les renseignements municipaux, provinciaux et fédéraux.

Quiconque possède des renseignements sur des actes criminels commis dans le territoire servi par la GRC de Coquitlam est prié d’appeler la ligne réservée aux appels non urgents, au 604-945-1550, ou de communiquer avec Échec au crime, au 1-800-222-TIPS (8477) ou à www.solvecrime.ca.

Diffusé par

Cap. Michael McLaughlin

Agent des relations avec les médias
GRC de Coquitlam
coquitlam.rcmp.ca (anglais seulement)
2986, Guildford Way, Coquitlam (C.-B.) V3B 7Y5
Téléphone : (604) 945-1580

Courriel : coquitlam_media@rcmp-grc.gc.ca

Suivez-nous :
Date de modification :